« l'Église catholique vit, depuis un certain temps, une crise profonde. Historiquement au Québec, jusqu'à la fin des années cinquante, tout ou presque (de l'école aux hôpitaux) était dans les mains de l'Église... Tout s'est écroulé à partir des années soixante. Plusieurs facteurs ont joué dans cette métamorphose : l'influence marxiste et l'affirmation de l'étatisme, mais aussi l'impact du Concile Vatican II sur l'Église locale...»

- Cardinal Ouellet

lundi 29 juin 2015

Cathédrale de Chicoutimi: Agression physique contre un prêtre.


«Le prêtre qui célébrait la messe dominicale à la cathédrale de Chicoutimi, hier, a été agressé physiquement en pleine célébration. Un individu qui hurlait s'est rendu dans le choeur de la cathédrale et a tiré sur l'étole du prêtre. Ce sont des paroissiens qui ont réussi à maîtriser l'homme avant que les policiers arrivent.

L'abbé Gaston Boulianne se préparait pour la consécration. Tout s'était déroulé rondement jusque-là. Quelque 150 fidèles étaient présents. Puis, un homme s'est rendu jusqu'à l'abbé en criant.

«Je ne pouvais pas croire que j'étais à Chicoutimi, affirme la paroissienne Ginette Tremblay. Nous n'entendions pas bien, mais on m'a dit qu'il a crié ''Donne-moi ton étole, je vais la faire, la consécration''. Il était plus grand que le prêtre. (...) Évidemment, avec tout ce que je lis dans les journaux, j'ai pensé que c'était un acte terroriste. On y a tous pensé. Plusieurs personnes se sont même sauvées!», affirme Ginette Tremblay.

L'appel au 9-1-1 a été logé à 10h20.

«L'individu s'est approché de l'autel et a tiré sur la soutane du prêtre, explique le lieutenant-responsable de la Sécurité publique de Saguenay, Dominic Larouche. Pour l'instant, la drogue ne semble pas être en cause, mais on parle peut-être de quelqu'un ayant un état mental perturbé. Il est âgé entre 30 et 40 ans, mais il n'a pas encore été identifié puisqu'il n'a pas de pièce d'identité sur lui.»

L'homme sera accusé d'avoir commis des voies de fait à l'endroit d'un ministre du culte.

«Il était en détresse et gesticulait beaucoup, soutient le paroissien Paul-Armand Girard. Le prêtre a été pris au dépourvu, abasourdi. C'est la première fois que je vois ça.» (...)»


«L'individu, DAVID LITVAK, 38 ans, de Chicoutimi a comparu ce matin. Il est accusé d'avoir volontairement troublé un office religieux, de voies de fait, d'entrave au travail des policiers, et d'avoir gêné ou tenter de gêner un membre du clergé. Cette dernière accusation est passible de deux ans de prison.

L'accusé a recommencé à tenir des propos décousus ce matin devant le tribunal. Le juge l'a donc envoyé en évaluation psychiatrique.

Il sera de retour en la cour vendredi.»

---


Aucun commentaire:

Publier un commentaire