« l'Église catholique vit, depuis un certain temps, une crise profonde. Historiquement au Québec, jusqu'à la fin des années cinquante, tout ou presque (de l'école aux hôpitaux) était dans les mains de l'Église... Tout s'est écroulé à partir des années soixante. Plusieurs facteurs ont joué dans cette métamorphose : l'influence marxiste et l'affirmation de l'étatisme, mais aussi l'impact du Concile Vatican II sur l'Église locale...»

- Cardinal Ouellet

dimanche 25 janvier 2015

Vente de notre patrimoine: 400+ cloches d'églises vendus!

Source

« 80 % des cloches se trouvent chez nous. Pourquoi le Québec ? Parce qu'on a hérité de toute notre tradition et notre histoire en provenance de l'Europe et de la France surtout. »

— Michael Rowan

Aujourd'hui, il déplore la fermeture des églises, mais aussi l'exportation de 300 à 400 cloches anciennement accrochées aux clochers d'églises québécoises vers les États-Unis et l'Amérique latine.

Mais pour M. Rowan, il y a pire. « Au cours des derniers temps - j'ai des preuves en main - certaines cloches d'églises du Québec sont parties à des fours, pour le prix du métal... c'est quant à moi scandaleux », lance-t-il.

Michael Rowan estime aussi que la relève sérieuse est difficile à trouver. Il n'y a plus qu'une poignée de spécialistes qui exercent son métier
en Amérique du Nord.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire