« l'Église catholique vit, depuis un certain temps, une crise profonde. Historiquement au Québec, jusqu'à la fin des années cinquante, tout ou presque (de l'école aux hôpitaux) était dans les mains de l'Église... Tout s'est écroulé à partir des années soixante. Plusieurs facteurs ont joué dans cette métamorphose : l'influence marxiste et l'affirmation de l'étatisme, mais aussi l'impact du Concile Vatican II sur l'Église locale...»

- Cardinal Ouellet

mardi 13 janvier 2015

Vandalisme à la cathédrale de Sherbrooke!

Via Observatoire de la christianophobie

«Une lectrice signale un tag tracé dans le nuit du 4 au 5 janvier sur la cathédrale catholique Saint-Michel de Sherbrooke (Québec) et des actes de vandalisme à répétition contre un autre sanctuaire de cette ville.

Ce qui est écrit est en fait plus un graffiti haineux qu’une insulte à proprement parler. Il y a deux mots en anglais, en peinture noire sur les marches de l’entrée. Le premier est le terme “preach” qui a été barré d’un grand “X”, suivi du mot “feast”, signifiant par là (du moins c’est ce que nous comprenons) que cela sera une fête lorsque toute prédication sera éliminée. Au cours des 10 dernières années, la cathédrale a reçu des menaces de mort, ce qui a contraint à fermer la cathédrale le jour (elle n’est maintenant ouverte qu’aux heures de messes et, pendant les vacances d’été, elle n’est ouverte que s’il y a un gardien). Je me souviens aussi d’être entrée un matin et de voir le présentoir des cierges renversé. Heureusement, il n’y a pas eu d’incendie. Quant au Sanctuaire de Beauvoir, sur une colline surplombant Sherbrooke, il est systématiquement vandalisé depuis quelques années. Mais personne n’en parle. On dirait que ces actes christianophobes sont un sujet complètement tabou. Je ne comprends pas très bien pourquoi.»



1 commentaire: