« l'Église catholique vit, depuis un certain temps, une crise profonde. Historiquement au Québec, jusqu'à la fin des années cinquante, tout ou presque (de l'école aux hôpitaux) était dans les mains de l'Église... Tout s'est écroulé à partir des années soixante. Plusieurs facteurs ont joué dans cette métamorphose : l'influence marxiste et l'affirmation de l'étatisme, mais aussi l'impact du Concile Vatican II sur l'Église locale...»

- Cardinal Ouellet

lundi 10 novembre 2014

Incidents: 2010

Montréal, 06 février 2010- La communauté religieuse franciscaine à Montréal est « sous le choc » après avoir vu leur plus ancien monument ravagé par les flammes, samedi matin. L’église vieille de 117 ans, située sur le boulevard René-Lévesque, près de la rue Atwater, ainsi que le presbytère qui se trouvait à proximité, sont en effet irrécupérables. Les pompiers ont été obligés de détruire ce qui restait de la structure, la considérant trop dangereuse. L’église en question et le presbytère étant vacants et barricadés depuis 2007. L’endroit aurait même été utilisé par des itinérants comme refuge.

Québec, 21 février 2010- Chargés de démolir la façade de l'église Saint-Vincent-de-Paul, les employés de la firme CFG Construction auront réussi à venir à bout des deux tours, de la partie supérieure et du clocher du bâtiment durant la journée d'hier. Ils termineront le travail aujourd'hui...







Québec, 21 février 2010- le Ministère de l’Éducation vient de décider unilatéralement d’abroger l’article 19 du Régime pédagogique, qui contient la liste des congés obligatoires, dont les samedis et les dimanches, le jour de Noël et le Vendredi saint. L’école sera désormais possible sept jours sur sept. Cette nouveauté prétend accommoder le rattrapage scolaire pour les communautés juives et pour d’autres fins, semble-t-il, que la ministre ne réussit pas à justifier face à la grande majorité.



Montréal, 05 avril 2010- 30 églises à vendre à Montréal. 2 églises sur 3 seront à vendre dans les dix prochaines années. Cela commence aujourd’hui. Une trentaine d’églises catholiques sont dorénavant sur le marché, soit dix fois plus qu’il y a seulement deux ans. Des églises connues ont même été vendues dans ces conditions depuis quelques mois. Quelques exemples : Saint-Jean-de-la-Croix, Saint-Louis-de-France, Sainte-Madeleine-Sophie-Barat, Saint-François-Solano, Saint-Mathias, Christophe-Colomb, etc. D’autres sont officiellement à vendre comme Saint-Noms-de-Jésus ou Saint-Clément.  Le plus complet mystère entoure leur vente. Pour en savoir plus, adressez-vous à l’ancien économe du diocèse de Montréal, Louis-Philippe Desrosiers. Il a pour mission d’informer les autres groupes religieux et les groupes communautaires intéressés. À proscrire? Les sectes, auxquelles l’église catholique ne vendra jamais ses églises. Les meilleurs candidats? Les églises protestantes et évangéliques…

Ottawa, 02 mai 2010-  Cimetière Notre-Dame-D'Ottawa. Une quarantaine de pierres tombales ont été renversées. Au nombre des pierres saccagées, on retrouve celle érigée en 2003 à la mémoire de Joseph-Balsora Turgeon, le fondateur de l'Institut canadien-français d'Ottawa (ICFO) en 1852 et premier maire francophone de Bytown l'année suivante.



Chandler, 25 mai 2010 - Vandalisme. Une fine poussière recouvrait l'ensemble des planchers et des surfaces à la grandeur de la bâtisse, du dessous du jubé aux moulures les plus élevées. De légers dégâts causés par un fusil de «Paintball» auraient également été retrouvés au sol, quoiqu'ils ne constituent pas la majeure partie des dommages. Au total, les coûts de nettoyage se chiffrent à 20 000$.




Québec, 18 juin 2010- À partir de l'automne, l'école Saint-Roch - située dans le quartier du même nom près de la rivière Saint-Charles - deviendra l'école des Berges. Une autre école qui s'ajoute à la liste des établissements qui ont récemment troqué leur patronyme religieux pour une désignation plus «actuelle». Depuis quelques années, plusieurs écoles ont pris le même virage. L'école Saint-Pie-X, dans le quartier Limoilou, s'appelle maintenant l'école des Jeunes-du-Monde. L'école secondaire Notre-Dame-de-Rocamadour est devenue La Cité.


Québec, 27 juillet 2010- La direction du cimetière Notre-Dame-de-Belmont affirme que le désordre constaté sur les lieux est l'oeuvre de vandales et non d'employés négligents.
Saint-Antoine, 10 août 2010- L’église de Saint-Antoine a été victime des flammes dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3h15. Un début d’incendie s’est déclaré à l’arrière de l’église, sur la structure extérieure, mais l’intérieur a été épargné. Plus de 10 pompiers de Saint-Jérôme se sont déplacés pour une intervention de 30 minutes. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête, car l’origine de l’incendie pourrait être criminelle.


Roberval, 26 août 2010- L’église Notre-Dame de Roberval a été la proie des flammes dans la nuit de mercredi à jeudi. Les dommages sont estimés pour l’instant à environ 500 000 $. Incendie d'origine suspect. Vidéo disponible ici.



Saint-Aimé, 15 septembre 2010 - Le cimetière de Saint-Aimé-des-Lacs, situé près de l’église, a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi. Une trentaine d’épitaphes ont été renversées et endommagées selon un premier constat.
Saint-Denis-sur-Richelieu, 28 septembre 2010- Un cercueil déterré, 93 pierres tombales brisées. Voilà le spectacle désolant qui s’offrait au cimetière de Saint-Denis-sur-Richelieu après le passage de vandales sans scrupule.



MRC Roché-Percé, octobre 2010 - Abandon de la prière au conseil municipale.  L’automne dernier, la préfète de la MRC Rocher-Percé, Diane Lebouthiller, a remplacé la prière récitée par son prédécesseur par un moment de réflexion, estimant que l’Église et l’État doivent restés séparés. La nouvelle élue a invoqué un jugement du Tribunal des droits de la personne, rendu en 2006.


Drummondville, 07 octobre 2010 - Une plaque d'identification faite en bronze qui était apposée à l'église Sainte-Thérèse, située sur le boulevard Mercure, à Drummondville, a été arrachée par des malfaiteurs.









Pierreville, 09 décembre 2010 - Une entente a en effet été conclue et signée pour le prix de 1 $, le mois dernier, entre la Fabrique de la paroisse Saint-Thomas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire